Technique des oreilles en paramoteur

Technique des « oreilles » en paramoteur

Comprendre la technique des « oreilles » en paramoteur

Le vol en paramoteur est une aventure qui offre une liberté incroyable et une vue époustouflante du monde. Malgré tout, il s’agit d’une activité qui nécessite une bonne connaissance des techniques de vol, notamment celle des « oreilles ».

Qu’est-ce que la technique des « oreilles »?

La technique des « oreilles » est une méthode utilisée par les pilotes de paramoteur pour réduire la surface de l’aile et ainsi descendre plus rapidement sans avoir à utiliser le moteur. Elle tire son nom du fait que, lorsqu’elle est mise en œuvre, les extrémités de l’aile se replient, lui donnant l’apparence d’avoir des « oreilles ».

Comment utilisons-nous la technique des « oreilles »?

Pour mettre en œuvre la technique des « oreilles », il faut pincer et tirer les lignes extérieures de l’aile. Cela provoquera le repliement des extrémités de l’aile. Il est important de noter que cette opération doit être effectuée avec soin :

  • Prenez d’abord les commandes dans une main.
  • Ramassez ensuite les lignes extérieures avec l’autre main.
  • Tirez doucement sur ces lignes jusqu’à ce que les extrémités de l’aile se replient.
  • Une fois que vous avez atteint la descente souhaitée, relâchez lentement les lignes pour que l’aile reprenne sa forme normale.
Lire aussi :  Quelle marque de paramoteur choisir

Quand utiliser la technique des « oreilles » ?

Ces « oreilles » sont généralement utilisées en cas de nécessité de descendre rapidement, par exemple lorsqu’il y a des turbulences, ou pour éviter un obstacle qui se trouve en dessous du pilote.
Cependant, cette technique réduit la portance de l’aile et donc la capacité de l’appareil à maintenir l’altitude. De plus, cela augmente la vitesse de descente et le taux de chute, c’est pourquoi il est essentiel de bien maîtriser cette technique avant de l’appliquer en vol réel.

Les avantages et les précautions à prendre

La technique des « oreilles » présente plusieurs avantages. Elle permet une descente rapide et contrôlée en cas d’urgence, elle augmente la stabilité de l’aile en conditions turbulentes et permet d’éviter les obstacles.
Toutefois, elle doit être utilisée avec précaution. Comme mentionné précédemment, l’utilisation de cette technique réduit la portance de l’aile et augmente la vitesse de descente. Cela signifie que celle-ci doit être utilisée judicieusement et être maîtrisée lors de la formation.
Il est également important de noter que cette technique ne doit pas être utilisée en basse altitude ou lors de l’atterrissage, car elle réduit la manœuvrabilité de l’appareil.

@oups_seb

Petite balade en Paramoteur c’était trop cool little Paramotor Ride was so Cool pequeño paseo en paramotor fue genial #paramotor #paramoteur #parapente #aviation #ulm #fyp #foryou #pourtoi #viral

♬ La Grange (2019 Remaster) – ZZ Top

Questions fréquemment posées

Les pilotes de paramoteur doivent-ils connaître la technique des « oreilles »?

Oui, tous les pilotes de paramoteur doivent connaître et pouvoir appliquer la technique des « oreilles ». C’est une compétence cruciale pour assurer une descente contrôlée et sécurisée en situation d’urgence.

Lire aussi :  Causes d'accidents en paramoteur

Cette technique est-elle difficile à apprendre ?

Non, la technique des « oreilles » n’est pas particulièrement difficile à apprendre, mais elle doit être enseignée correctement. Elle doit être pratiquée sous la supervision d’un instructeur qualifié avant d’être utilisée en vol solo.

Est-ce que l’utilisation de la technique des « oreilles » endommage l’aile ?

Non, l’utilisation correcte de la technique des « oreilles » ne causera pas de dommage à l’aile. Cependant, une utilisation incorrecte ou excessive peut conduire à des déformations de l’aile. Il est toujours préférable de suivre les instructions de votre instructeur et de respecter les limites de votre matériel.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *