Techniques de décollage en paramoteur

Comprendre le fonctionnement d’un paramoteur

Un paramoteur est une aile de parapente propulsée par un moteur. L’ensemble est facilement transportable, permettant aux pilotes de voler à partir de terrains relativement petits et plats. Encore faut-il savoir comment décoller correctement. Il est essentiel de maitriser certaines techniques pour assurer un décollage en optimisant sécurité et performance.

La phase de gonflage

Le décollage en paramoteur est plus qu’une simple accélération dans le vent. La première phase, cruciale pour un décollage réussi, est appelée le « gonflage ». C’est le moment où le pilote déploie et monte l’aile avant de commencer à courir pour le décollage. Voici les étapes à suivre lors du gonflage :

  • Alignez-vous correctement face au vent pour que l’aile s’équilibre lors du gonflage.
  • Prenez les commandes en main, le pouce sous les suspentes, les autres doigts sur les commandes.
  • Prenez une grande inspiration et courrez vers l’avant, en tirant légèrement sur les commandes pour permettre à l’aile de se lever.
  • Une fois que l’aile est au-dessus de votre tête, vérifiez qu’elle est bien gonflée et qu’elle n’a pas de pli.
  • Tenez solidement les commandes mais sans effectuer de mouvements brusques qui pourraient déséquilibrer l’aile.

La phase de propulsion

Dès que l’aile est bien équilibrée et gonflée au-dessus de vous, il est temps de commencer la phase de propulsion, pendant laquelle vous courrez pour décoller. Cette phase peut être différente en fonction du type de paramoteur utilisé (paramoteur à pieds ou paramoteur assis, aussi appelé « triplace » ou « trike ») :

  • Maintenez l’aile stable en contrôlant constamment le suivi de la voile : elle doit rester centrée au-dessus de votre tête.
  • Lancez le moteur à plein régime tout en continuant à courir ou à rouler.
  • N’oubliez pas de continuer à courir après, vous pourrez ainsi créer suffisamment de portance pour décoller.
  • Une fois en l’air, vous pouvez alors vous asseoir et prendre les commandes de freinage en main.
Lire aussi :  Écartement pour biplace paramoteur pied

Les paramètres à contrôler avant le décollage

Le décollage est sans doute la phase la plus délicate de l’utilisation d’un paramoteur. Il est donc important de bien préparer son vol en amont, et de contrôler plusieurs paramètres :

  1. La direction et la vitesse du vent : les vents forts et/ou changeants peuvent rendre le décollage plus difficile.
  2. L’état de l’aile : vérifiez qu’elle n’a pas de déchirure et que les lignes ne sont pas emmêlées.
  3. La puissance du moteur : assurez-vous qu’il est bien réglé et prêt à fonctionner à pleine puissance.
  4. Vos connaissances techniques : n’essayez jamais de voler en paramoteur si vous n’avez pas reçu une formation adéquate.

Maitriser l’atterrissage en paramoteur

L’atterrissage en paramoteur est généralement plus simple que le décollage. Toutefois, il nécessite également une technique spécifique pour être effectué en toute sécurité.

  • À votre approche du terrain, réduisez la puissance du moteur pour perdre de la vitesse.
  • Maintenez une trajectoire stable, évitez les manœuvres brusques.
  • Au moment de toucher le sol, remettez les gaz au ralenti.
  • Pour un atterrissage en douceur, descendez à pieds et courrez légèrement à l’impact.
  • Pour un trike, freinez de manière progressive pour éviter le renversement.
@france3nouvelleaquitaine

Le #boldair de #capsudouest ! #paramoteur #ile #ré #vlog #nouvelleaquitaine #drone #dronelover #charentemaritime #igersfrance #incredible

♬ Swaggy – Fluorescent Canyon

La sécurité avant tout en paramoteur

Comme dans tout sport aérien, la sécurité est primordiale en paramoteur. Des équipements spécifiques sont nécessaires : casque, combinaison, lunettes de protection, etc. Aussi, il est essentiel de bien connaître sa machine, sa voile et les techniques de décollage et d’atterrissage en toutes conditions. Une bonne formation et une bonne préparation sont les clés d’un vol réussi et sans incident.

Lire aussi :  Comment piloter un paramoteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *